Protection de la nature

Votre Mairie

Mairie de Saint-Sauveur

Allée d'Orzalis

31790 Saint-Sauveur

 

Téléphone

05 34 27 31 68
Télécopie

05 61 09 48 75

Courriel

 accueil@ville-saint-sauveur.fr

 

Formulaire de contact


  

Responsable du service urbanisme :

Laurenn FRANCOU

05.34.27.31.68

l.francou@ville-saint-sauveur.fr 

 


 

Horaires d'accueil du service urbanisme 

 

 Lundi

9h00 - 12h00

sans R.V.

14h00- 18h00 

sur R.V.

 Mardi

9h00 - 12h00

sans R.V.

14h00- 18h00 

sur R.V.

 Mercredi

FERME

 FERME

 Jeudi

9h00 - 12h00

sans R.V.

14h00- 18h00 

sur R.V.

 Vendredi

9h00 - 12h00

sans R.V.

14h00- 18h00 

sur R.V.

 

 

PDF

Envoyer par mail

Envoyer par mail


Séparés par des virgules
Vous êtes ici :

SAUVONS LES ABEILLES

 

 Il s'agit, pour les apiculteurs, de contribuer activement à la protection et à la sauvegarde des abeilles. A partir de la fin du mois d'avril, la ruche augmente en population, et l'espace nécessaire pour la poursuite de son développement n'est plus suffisant. C'est pour cette raison que la colonie se divise et qu'une partie (environ 200 000 abeilles) s'envole avec l'ancienne reine pour s'installer dans un autre espace. C'est ce qu'on appelle communément l'essaimage.

En appelant le 06.40.24.41.50, vous participerez vous aussi à cette mobilisation qui rassemble petits et grands, pour la protection des insectes pollinisateurs, dont la population ne cesse de diminuer depuis plusieurs années.

 

En présence d'un essaim d'abeilles, contactez le plus rapidement possible :

  • le Syndicat Apiculteurs Midi-Pyrénées 07.87.54.02.35
  • ou directement l'apiculteur référent de la commune de Saint-Sauveur au 06.40.24.41.50

qui le récupérera GRATUITEMENT dans les meilleurs délais.

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site internet du Syndicat des Apiculteurs Midi-Pyrénées  http://www.apiculteurs-midi-pyrenees.fr/apiculture-toulouse/

 

 


 

LES INSECTES DANGEREUX

Le moustique tigre

Un moustique, vecteur de maladies

 

C’est lui, Aedes albopictus, communément appelé « moustique tigre », qui véhicule les virus du chikungunya et de la dengue.

Installé en  France depuis 2004, il n’a cessé de se propager et a envahi 18 départements du Sud de la France en 10 ans.

 

 

L’infection suit un parcours simple mais ravageur :

  • Une personne infectée dans une zone à risques se fait piquer par un moustique vecteur, pendant une phase de la maladie avérée.
  • Le moustique infecté peut alors piquer d’autres personnes qui seront à leur tour infectées par ce virus, et propager rapidement la maladie jusqu’à provoquer une épidémie.

Pour plus d’informations sur les risques et les préventions :

 

http://www.sante.gouv.fr/moustiques-vecteurs-de-maladies.html

ou http://www.inpes.sante.fr/10000/themes/maladies-moustiques/index.asp

 


Le frelon asiatique

 

Originaire d’Asie tropicale le Vespa velutina nigrithorax est une des 23 espèces de frelon recensées au monde. En France, le Vespa velutina est plus communément appelé « frelon asiatique ».

 

 

Contrairement au nid du frelon européen (Vespa crabro) souvent installé dans le tronc d'un arbre mort, le nid du frelon est le plus souvent construit tout en haut d'un arbre. Sa forme sphérique et blanchâtre est caractéristique et facilement reconnaissable.


Attention :

  • les frelons attaquent tout intrus (l’homme y compris) à moins de 5 mètres du nid.
  • les piqûres chez certains humains peuvent entraîner l’obstruction des voies respiratoires et un choc cardiovasculaire parfois mortel.

 

Les nids de frelon sont dangereux. Il est recommandé de les détruire pour éviter leur essaimage ou leur dispersion. Des consignes de prudence doivent être respectées.

Au vu de la dangerosité, pour toute intervention sur un nid, le mieux est de faire appel à des professionnels dont vous pouvez vous procurer la liste des professionnels auprès de la FREDEC Midi-Pyrénées (Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles des Cultures de Midi-Pyrénées) :

Contact :

Fredec Midi-Pyrénées

05.62.19.22.30

fredec@fredec-mp.com

http://www.fredec-mp.com

 

Au plus près : appelez M. GOMEZ (Castelginest) au 06.62.05.33.31. Spécialiste de la destruction de tous les nuisibles (guêpes, frelons y compris asiatiques, rats…).

Le frelon est omnivore et prédateur de mouches et d'abeilles et peut détruire une ruche entière.


La chenille processionnaire du pin

chenilles processionnaires
chenilles processionnaires

 

C'est la larve d'un papillon de nuit, le Thaumetopoea pityocampa.

Le papillon qui est la forme "adulte" de la chenille, éclos durant l'été entre juin et septembre selon le climat.

La femelle papillon recherche un pin (pin noir d'Autriche, laricio de Corse, Salzman, pin de Monterey, maritime, sylvestre et pin d'Alep) et dans une moindre mesure un cèdre pour y pondre ses oeufs

 

Le Cycle Biologique

Le cycle biologique de cet insecte est annuel. On peut le présenter schématiquement en 8 étapes :

cycle biologique processionnaire du pin
cycle biologique processionnaire du pin

1. A partir de mi juin, un soir d'été, les papillons de la processionnaire sortent de terre. Mâles et femelles s'accouplent, puis les mâles meurent un ou deux jours après.

2. La femelle s'envole et dépose entre 70 et 300 oeufs sur les aiguilles de pin. Puis elle meurt à son tour.

3. Les chenilles éclosent 30 à 45 jours après la ponte. Elles se nourrissent avec les aiguilles du pin, et sont reliées entre elles par un fil de soie.

4. Au cours de leur croissance, les chenilles changent de couleur et se couvrent de plus en plus de poils (jusqu'à 1 million).

5. Les chenilles construisent un abri en soie en automne, sur la branche d'un pin. Elles passent l'hiver dans cet abri, et ne sortent que la nuit pour entretenir leur nid et se nourrir.

6. Au printemps, la colonie conduite par une femelle quitte l'abri et se dirige vers le sol. C'est la procession de nymphose : toutes les chenilles se tiennent les unes aux autres et se déplacent en longue file. Une file peut compter quelques centaines de chenilles. Au bout de plusieurs jours, elles s'arrêtent dans un endroit bien ensoleillé et s'enfouissent dans le sol.

7. Deux semaines plus tard, toujours dans le sol, les processionnaires tissent des cocons individuels et se transforment en chrysalides. Elles restent dans cet état pendant plusieurs mois (ou parfois plusieurs années selon les régions).

8. Au bout de quelques mois, chaque chrysalide se métamorphose en papillon, toujours sous la terre. Et puis, un soir d'été, les papillons sortent de terre...

 

Techniques de lutte

Dates de lutte processionaire du pin
Dates de lutte processionaire du pin

 

ATTENTION ! Quelle que soit la méthode envisagée, ne prenez pas de risques inutiles.

Consultez les professionnels agréés qui sauront vous proposer la solution la mieux adaptée à votre situation. Ils possèdent les équipements pour se protéger lors de la lutte mécanique et/ou pulvériser l'insecticide sur de grandes hauteurs.

 

(*) source : Ministère de l'agriculture et de la pêche - Département de la santé des forêts - Information technique N° 57 Octobre 2007

 

Dégâts

Défoliation d'un pin par les chenilles processionnaires du pin
Défoliation d'un pin par les chenilles processionnaires du pin

 

Selon l'essence et le type de peuplement, l'intensité des dégâts est très variable.

Une défoliation même totale ne provoque pas la mortalité des arbres atteints. Elle entraîne une perte de production qui équivaut au plus (si la défoliation a été totale) à environ une année d'accroissement. Les arbres récupèrent en quelques années. Si leurs conditions de croissance sont satisfaisantes, ils sont parfaitement capables de supporter cette attaque.

 

Source : Ministère de l'agriculture - Département de la santé des forêts

 

Risques pour l'homme et les animaux

Poils urticants au microscope de la processionnaire du pin
Poils urticants au microscope de la processionnaire du pin

Les chenilles processionnaires sont recouvertes de poils qui, dispersés par le vent ou par nous même (tonte de la pelouse, en essayant de détruire une procession...) peuvent provoquer une irritation chez les personnes et les animaux.

Ces poils, très légers et fragiles, se détachent très facilement dès que la chenille est inquiétée ou excitée et peuvent être emportés par le vent. Lorsque le poil se brise, dès le premier contact, la substance urticante et allergisante qu'il contient se libère, provoquant des démangeaisons très vives. Ces irritations se caractérisent par des érythèmes ou des éruptions prurigineux accompagnés parfois d'atteintes oculaires ou pulmonaires voire des réactions allergiques plus graves telles que les oedèmes de Quincke ou les chocs anaphylactiques.

 

 

Attention : Une personne qui a des contacts répétés avec la chenille processionnaire, présente des réactions qui s'aggravent à chaque nouveau contact.

 

Dans le cas des animaux, si ces derniers lèchent ou touchent les chenilles vivantes, mortes ou bien des restant de nids avec leur museau, ils peuvent souffrir de divers symptômes. Une action rapide du vétérinaire est vitale

 

(*)  Informations sont issues de l'annuaire des professionnels France Chenilles

 

LA FEDERATION REGIONALE DE DEFENSE CONTRE LES ORGANISMES NUISIBLES (FREDON)

 

FREDON

Parc Technologique du Canal

3 rue Ariane - Bât B.

CS82245

31522 RAMONVILLE SAINT AGNE Cedex

Tel : 05.62.19.22.30

fax : 05.62.19.22.33

contact@fredon.fr

 

Voir la vidéo explicative sur les chenilles processionnaires

 

Voir l'arrêté municipal du 7 janvier 2016